Du côté des marchés

15 au 19 juillet 2019

Performances des principaux indicateurs sur la semaine 

Contexte

Une semaine de plus où la politique monétaire a accaparé l’attention des investisseurs.

Les déclarations des banquiers centraux avant les réunions de la Fed et de la BCE en fin de mois dessinent une posture assez claire : les risques de ralentissement de l’activité s’accroissent alors que l’inflation reste faible.

Des mesures seront prises rapidement pour les endiguer, la question est maintenant de savoir jusqu’où les banquiers centraux iront. En témoigne la trajectoire des taux d’intérêt qui reprend le chemin de la baisse, après avoir marquée le pas la semaine précédente.

Coté géopolitique, il faut signaler que la tension ne retombe pas sur la situation iranienne puisque les accrochages se poursuivent dans le détroit d’Ormuz alors que les européens semblent incapables de sauver l’accord de 2015 sur le nucléaire, déjà largement fissuré par le retrait américain.

 

Commentaire

La saison des résultats est entrée dans le vif du sujet, mais il est pour le moment difficile d’en tirer une conclusion d’ensemble claire, certaines sociétés ont surpris positivement (MICROSOFT, ASML ou BURBERRY), d’autres accusent le coup (banques américaines, BASF, NETFLIX ou encore OCADO).

Même si en surface les variations des grands indices actions sont restées mesurées, en réalité la dispersion en leur sein est relativement importante.

Les valeurs dont les publications ont déçu ont été assez nettement sanctionnées tandis que les valeurs sensibles à la faiblesse des taux d’intérêts ont été performantes.

 

Source : La Financière de l’Echiquier – Du Côté des Marchés – 15-19 juillet